Aupillac et les gués.

Voici l'adresse GPS pour s'y rendre :

Aupillac.JPG
Image par défaut
Avant la construction du pont sur la rivière, les habitants utilisaient la barque l’hiver et les gués l’été. Depuis le hameau de Laurétié à l’est du Pujol, et jusqu’à la colline du Tinal, soit six kilomètres, la rivière comptait cinq gués :
  • Le premier gué permettait de franchir la rivière depuis un chemin en provenance de Saïx ; c’est ce qui peut expliquer l’implantation du hameau du Pujol.
  • Un deuxième gué se trouvait au niveau de Sarmes
  • Un troisième gué se trouvait à hauteur d’Aupillac
  • Un quatrième gué se trouvait en limite de la Métairie-Basse et de la Ginestière
  • Et enfin, un cinquième gué se trouvait en limite de Commune en direction de Vielmur.
On peut penser que le point de convergence de ces gués a été choisi pour implanter le village de Fréjeville.