19/01/2021

L'influenza aviaire hautement pathogène, maladie animale n'affectant que les oiseaux, connaît une très forte extension du nombre de cas en Aquitaine et désormais en Occitanie. Depuis fin novembre dernier, un niveau de risque élevé d'apparition de cette maladie est présent sur le territoire national. Il est nécessaire que l'ensemble des mesures de biosécurité, c'est-à-dire, de protection de son élevage, que tout détenteur d'oiseaux doit mettre en œuvre, qu'il soit éleveur professionnel, détenteur de basses-cours ou d'oiseaux de la faune sauvage captive soit appliqué.

Depuis le 24 février 2006, tout détenteur d'oiseaux est tenu d'en faire la déclaration en mairie. Cette disposition s'applique essentiellement aux basses-cours. Les élevages à but commercial ont obligation de se déclarer auprès des services de la préfecture (service de santé et protection animales de la DDCSPP).

Il apparaît que les services de la préfecture disposent des déclarations de basses-cours pour seulement 60 % du territoire du Tarn. Ces déclarations datent de plusieurs années.
Aussi, afin de pouvoir disposer d'une base fiable lors d'enquêtes épidémiologiques à venir dans le cas où la situation se détériorerait au regard de l'influenza aviaire, il est indispensable de déclarer en mairie les basse­s-cours. Il en va également de la protection sanitaire de la filière avicole économique du département, filière dynamique et importante que nous devons protéger.

Ci-joint deux documents :


Veuillez consulter ci-dessous les mesures à appliquer dans les basses cours :
Influenza Aviaire - Renforcement de la biosécurité dans les basses cours 2.jpg

En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.